Mesures exceptionnelles de soutien aux intermittents et salariés du secteur culturel dans le cadre de la crise sanitaire

Communiqué de presse du Gouvernement

Paris, le 19 mars 2020

Le syndicat

Le syndicat est créé, dans les années soixante, pour défendre les réalisateurs du service public, O.R.T.F.

Philippe DUCREST fonde le S.N.F.O.R.A. Syndicat National Force Ouvrière des Réalisateurs de l’Audiovisuel.

C’est l’époque où seulement trois chaînes fonctionnent La première chaîne, Antenne 2 et FR3. C’est aussi les grandes émissions, les grands moyens de production où le réalisateur est le décideur et le garant de l’intérêt et du succès des émissions. Mais déjà, les problèmes surgissent. Il faut être vigilent. Et pendant plus de vingt an, Philippe DUCREST a assuré ce lien étroit avec la profession.

Après l’éclatement de l’O.R.T.F. 1974/75, les conflits s’accentuent et une nouvelle génération de réalisateurs apparaît. Et Philippe DUCREST appelle à ses côtés Guy Lopez qui le seconde jusqu’au moment où l’âge venant il cède sa responsabilité de Président du S.N.F.O.R.A, en 1997 à Gilbert PINEAU réalisateur de renom au temps de l’O.R.T.F.

Guy LOPEZ est désigné Secrétaire Général et le syndicat voulant s’ouvrir, la situation l’imposait, change de nom afin d’accueillir en son sein les créateurs, les scénaristes. Le syndicat devient le SNFORSCA, Syndicat National Force Ouvrière des Réalisateurs Scénaristes et Créateurs Audiovisuel.

Le grand problème du moment ce sont les négociations, convention collective, accords d’entreprise, les comités d’entreprises, les délégués du personnel, etc… autant de sujets sur lesquels le syndicat assure une présence soutenue.

Très vite, avec les nouvelles normes de production du service public et de la libre concurrence, survient le déclin de la S.F.P. au profit
de nouvelles entités de production. Dans les nouvelles sociétés de production, rien ou presque n’existait en matière syndicale.

En 2003, Guy LOPEZ est élu à la présidence du syndicat et sa première mission fut de tisser des liens étroits avec les salariés des professions de l’audiovisuel du privé. Le combat, dans le secteur de la production et de la prestation de services restant lié aux réalisateurs.

Devant le nombre croissant d’adhérents venant des professions techniques le syndicat devait inclure dans son champ les techniciens. C’est pour cette raison que depuis sa dernière Assemblée Générale le syndicat a pris le nom de F.O.R.T.A.C. Syndicat National Force Ouvrière Réalisateurs, Techniciens de l’Audiovisuel et du Cinéma afin de mettre en évidence sa légitimité à défendre non seulement les réalisateurs mais aussi toutes les professions techniques qui gravitent autour de la réalisation d’œuvres audiovisuelles.

En 2009, Eric KRISSI est élu président du syndicat.

Adhérez

Madame, Monsieur,

Emploi, formation professionnelle, protection sociale, convention collective, statut… Toutes ces questions sont au cœur de notre vie quotidienne.

Pour être efficace, il faut être informé, et il faut s’organiser, parce-que c’est unis que l’on peut se faire entendre et respecter.

Votre avenir est lié aux droits collectifs et individuels ainsi qu’au respect des droits sociaux qui sont les fondements effectifs des valeurs républicaines : le Code du travail, la sécurité sociale, l’enseignement et les services publics.

Alors pour les défendre, pour se défendre, mais aussi pour acquérir de nouveaux droits, pour plus de solidarité, prenez votre avenir en main!

Eric KRISSI
Président de FORTAC

 

Vous pouvez adhérer en remplissant le formulaire ci-dessous.

Cotisation adhérent : 125€
Cotisation délégué syndical : 160€
Le montant de la cotisation est déductible des impôts à hauteur de 66%.
La carte et le reçu vous seront envoyés dés réception de votre cotisation.

Politique de confidentialité

12 + 12 =